/la-collection/the-fortunes-of-john-de-courcy/
 

The Fortunes of John de Courcy
Philippa Boston
Oxford, 1582. In the reign of Queen Elizabeth I, religious tensions between Protestants and Catholics…

Historical fiction

The Fortunes of John de Courcy

The Fortunes of John de Courcy

Philippa Boston

Genre : Historical fiction

Oxford, 1582. In the reign of Queen Elizabeth I, religious tensions between Protestants and Catholics divide the nation. In Oxford, the city of scholars, dark forces conspire to destroy the brilliant young philosopher, John de Courcy. Now he has only one hope: somewhere in the fetid alleys of the medieval city, there is a prostitute who may be able to save him from ruin…

A fast-moving adventure that brings Renaissance England brilliantly to life.

 

The Intemperant Origins of Oxford

University students in England have a certain reputation for intemperance, and although Oxford is the nation’s pre-eminent university, students there have always obeyed the stereotype. Indeed, one could say that is how the university was founded.

Oxford is the oldest university in the English-speaking world but, prior to its foundation, scholars were educated at the University of Paris. Here, however, the English apparently comported themselves so badly that Henri II banned them as of 1167. Forced to return to their homeland, they had no choice but to found a new seat of scholarship: Oxford. The university is not one single organisation, but is comprised of 38 separate colleges, each of which has its own residence in the town.

Over the generations, the Oxford students continued living in the same intemperant style that had so angered Henri II, but now it was the townspeople of Oxford who suffered their company. In 1209, the tension between ‘town and gown’ (the townspeople and students) exploded after some students were responsible for the death of a young woman. In retaliation, two students were lynched. It was at this point that a sector of Oxford’s scholars moved away to found England’s other pre-eminent university, Cambridge.

Periodic explosions of violence between townspeople and students during the 13th Century resulted in the Oxford colleges being constructed with high walls that closed the students’ residences off from the street, the cloistered interior being built around a central quadrant. Although famous now for their beauty, the original impetus behind this design of college was security.

The final climax of rioting came in a two-day battle between students and townspeople on St. Scholastica’s Day in 1355 during which scores of students were killed and injured. The rioters was severely punished, and the town forced to observe mourning on the anniversary of that day for the next 500 years.

Télécharger la version audio

Pour télécharger gratuitement votre version audio, merci de répondre à cette question :
Quel est le 6e mot du chapitre 3?


Pour télécharger gratuitement votre version audio, merci de répondre à cette question :
Quel est le 6e mot du chapitre 6?


Télécharger la version audio

Mauvaise réponse

Veuillez réessayer

Acheter la version papier

Vos avis
  1. Stéphanie says:
     

    Stéphanie paru le 14/06/2010

    Une plongée fort sympathique dans l’Angleterre Élisabéthaine, teintée d’humour et d’un brin de féminisme. Le texte est effectivement très accessible mais en même temps on ne perd rien des petits détails « documentaires » qui font la saveur d’un bon roman historique.

  2. Jean-François says:
     

    Jean-François paru le 02/09/2010

    Mille mercis pour cette heureuse initiative : un retraité soucieux de renouer en douceur avec l'anglais.

  3. Geneviève says:
     

    Geneviève paru le 15/12/2010

    La collection ne fait que commencer mais mon accoutumance est déjà bien réelle. J'ai lu les 6 titres disponibles : ils m'ont tous captivée et je les ai lus d'un trait. J'attends les nouveautés avec impatience. En attendant, un grand merci à tous pour ces lectures passionnantes.

  4. Thierry says:
     

    Thierry paru le 31/05/2012

    Passionnant ça change des livres billingues ou le lecteur ne peut s'empecher de vérifier la version francaise (pour ne pas dire tricher avec son égo). là progression assurée, merci!

  5. lyvaille says:
     

    lyvaille paru le 27/03/2015

    Aprés avoir vu les Tudors à la télé, voila une bonne manière de rester dans l'ambiance des rois, on peut avoir une idée de la tension qu'il y avait entre les catholiques et les protestants sous le reigne d'Elisabeth 1, fille d'Henri VIII, je pense bien acheter The Sorceress, qui semble etre la suite, j'adore les romans historiques.

Laisser un commentaire

Vos avis
  1. Stéphanie says:
     

    Stéphanie paru le 14/06/2010

    Une plongée fort sympathique dans l’Angleterre Élisabéthaine, teintée d’humour et d’un brin de féminisme. Le texte est effectivement très accessible mais en même temps on ne perd rien des petits détails « documentaires » qui font la saveur d’un bon roman historique.

  2. Jean-François says:
     

    Jean-François paru le 02/09/2010

    Mille mercis pour cette heureuse initiative : un retraité soucieux de renouer en douceur avec l'anglais.

  3. Geneviève says:
     

    Geneviève paru le 15/12/2010

    La collection ne fait que commencer mais mon accoutumance est déjà bien réelle. J'ai lu les 6 titres disponibles : ils m'ont tous captivée et je les ai lus d'un trait. J'attends les nouveautés avec impatience. En attendant, un grand merci à tous pour ces lectures passionnantes.

  4. Thierry says:
     

    Thierry paru le 31/05/2012

    Passionnant ça change des livres billingues ou le lecteur ne peut s'empecher de vérifier la version francaise (pour ne pas dire tricher avec son égo). là progression assurée, merci!

  5. lyvaille says:
     

    lyvaille paru le 27/03/2015

    Aprés avoir vu les Tudors à la télé, voila une bonne manière de rester dans l'ambiance des rois, on peut avoir une idée de la tension qu'il y avait entre les catholiques et les protestants sous le reigne d'Elisabeth 1, fille d'Henri VIII, je pense bien acheter The Sorceress, qui semble etre la suite, j'adore les romans historiques.

Laisser un commentaire

Crédits & Mentions légales

1. Editeur du Site

Vous êtes actuellement connecté au site « www.paperplanes.fr » (ci-après « le Site »).

Le site est édité par la société Editions Didier, S.N.C au capital de 3 404 000 euros, enregistrée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le numéro RC Paris B 313042541

Siège social : Editions Didier – 13 rue de l’Odéon – 75006 PARIS - FRANCE
Numéro de téléphone : 01 44 41 31 31
Adresse e-mail : contact@editions-didier.fr
Pas de vente, ni de spécimen disponibles au siège

Numéro TVA intracommunautaire: FR 19313042541

2. Directeur de publication et responsable de rédaction

Madame Véronique HUBLOT-PIERRE

3. Hébergement du Site

L’hébergement du Site est assuré par la Société Hachette Livre, Département Informatique Groupe Livre (DSI), 10 allée Latécoère, 78140 Vélizy (Téléphone 01.30.66 20.06)

4. Conception et réalisation :

Bol d'Air

Bol d'air - Communications interactives
74 rue de la Fédération
75015 Paris
Tél : +33 (0)1 71 18 19 01
http://www.bol-d-air.net

ATTENTION ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

En poursuivant sur ce site, vous signifiez votre accord avec cet usage. En savoir plus

J'ai compris

Les cookies utilisés sur ce site sont de trois natures

Vous pouvez trouver des informations détaillées sur les cookies, les outils de traçage et les moyens de s'y opposer sur le site de la CNIL